Nous sommes en 2019. Hé oui une nouvelle année commence. L’heure est aux nouvelles résolutions et aux nouveaux objectifs fixés. Avant de parler de cette année 2019 qui fera sans doute l’objet d’autre article, je vais faire une rétrospective de cette année écoulée.

2018 c’était: une douzaine de course que je vais répertoriée dans l’onglet programme. C’était le début des compétitions avec l’adrénaline qui va avec. C’était important pour moi de fixer des objectifs en terme de temps et de tempo.

La course où j’ai vraiment eu de la peine était le semi-marathon de Bienne en juin. Cette course débute à 22h00. Je n’étais pas bien préparé et je n’avais plus de réserve après une journée éprouvante au travail. J’en garde un souvenir amer (mon chrono, les conditions de courses, l’ambiance, l’arrivée, etc.) mais cela fait partie de l’expérience du coureur.

Mon coup de coeur a été ma première course à Barcelone en février. En effet, cette course est assez incroyable. Déjà que c’est un rendez-vous incontournable du début de saison. Les meilleures coureurs professionnels y participent. Cette première course était particulière car je ne me rendais pas compte que l’ambiance et l’énergie positive pouvait apporter une force supplémentaire que l’on ne retrouve pas durant l’entraînement (je m’entraîne seul). Il y a également le temps (environ 15 degrés en février) qui est favorable à une bonne course. Je n’oublierai jamais quand arriver au 17km, on longe la côte de « La Barceloneta ». Entre le soleil qui te donne la « pêche » et les palmiers, on en oublie presque qu’on est en pleine course. Un rêve!

Il y a eu plusieurs courses cette année que j’ai particulièrement aimées en terme d’organisation mais la palme d’or revient au 20 km de Paris en octobre. Le départ, au pied de la Tour Eiffel, et l’arrivée au même endroit est magique. Je recommande la course à tous ceux qui veulent participer à une course à Paris. Le parcours est plus « sexy » que le semi-marathon de Paris qui a lieu en mars et qui passe essentiellement par le Bois de Vincennes.

Bref 2018 c’était de beaux souvenirs, de belles rencontres et de bons chronos. Je reste sur mon record personnel de 1h47 en semi-marathon que je vais améliorer cette année.

Oui, 2019 est déjà là et j’en oublie presque que 2018 c’est déjà loin…